#Management

La tyrannie du cool en entreprise

De plus en plus d’entreprises essayent d’être le plus cool possible pour attirer des talents. Et je vais vous expliquer pourquoi c’est une erreur.

C’est la base du contrat d’expérience : quand on projette quelque chose en termes d’images on a intérêt à assurer sur l’expérience vécue sinon l’impact sur les salariés est terrible.
Trop souvent, les entreprises se concentrent sur l’emballage : les bureaux, les avantages, et l’apparence. On bosse en jean et en basket donc on est cool.
C’est super et c’est ce qui est le plus simple à mettre en place. Il faut 6 mois pour refaire des bureaux, 5 min pour acheter une console en ligne. Mais, il faut des années pour changer une culture d’entreprise.
Il faut être cohérent entre ce à quoi on ressemble et ce qu’on est.
Trop souvent, mettre l’accent sur le « cool » est la seule chose mise en place. Mais, ça n’est que du marketing.
Trop d’entreprises se disent « c’est l’enfer, on a une culture compliquée, alors on va agir sur tout ce qui est externe  et ne nous engage pas ». Et ça a l’effet contraire à ce qu’on cherche.
Rendre le travail cool demande des remises en cause en profondeur qui prennent du temps. Car pour changer l’organisation, le management, il faut changer la culture. Pour changer la culture, parfois, il faut même changer les gens.
Et puis…une entreprise a-t-elle vocation à être cool ?
Soyons honnêtes : il y aura toujours des objectifs, des gens qui auront la pression pour les atteindre, des gens qu’on récompensera et d’autres dont on devra se séparer.
À partir du moment où on doit dire de temps en temps des choses désagréables au gens, prendre des décisions qui ne vont pas leur plaire, est-ce qu’on peut avoir la prétention d’être cool ?
Arrêtons la surenchère sur la coolitude de l’entreprise qui est une machine à surpromettre et à décevoir.
Essayons simplement de proposer une entreprise juste. C’est moins sexy mais vous pouvez au moins regarder les gens dans les yeux.  Mais vous arrêterez de mettre des pansements sur des jambes de bois.
Ça fait partie des sujets qui m’agacent en ce moment, de même que l’entreprise n’est pas une famille.
Et vous vous en pensez quoi ?

Le meilleur moyen de marcher, c'est de vous abonner !

Me contacter